Compte rendu de la Nuit Debout du 13 avril

Suite aux deux premières Nuits Debout de samedi et dimanche, une Assemblée Générale avait lieu ce mercredi 13 avril à Chambéry.

Initalement prévue au Verney, nous avons dû nous replier sur le Carré Curial à cause de la pluie. Plus de 100 personnes étaient présentes pour débattre dans la bonne humeur, la passion et la curiosité.

L’AG a commencé par un temps de parole libre qui a permis à de nombreux participants de s’exprimer. On retiendra des revendications diverses mais convergentes, un sentiment de libération de la parole face à des institutions qui ne nous représentent plus, une aspiration à la convergence des luttes, une volonté d’agir concrètement, de proposer des alternatives, et surtout le bonheur de se retrouver ensemble si nombreux !

Puis nous avons discuté de l’organisation concrète de la suite du mouvement. Après un débat, l’existence de 4 commissions a été voté (pour cette première AG les votes se faisaient à la majorité, dans l’attente de la définition d’un meilleur système… qu’il faudra aussi débattre !).

  • Communication : pour étendre le mouvement (notamment aux quartiers populaires, aux précaires, à toutes les parts de la société exclues du système politique actuel)
  • Actions et financement : prochaines actions, comment les rendre possible
  • Information/débats, convergences des luttes : pour débattre de ce qui nous rassemble, partager l’information sur ces luttes, et s’éduquer mutuellement
  • Logistique et animation : organiser des lieux de rassemblement, les faire vivre avec de l’art, de la musique…

Un premier temps d’échange en groupe a permis d’arriver à des suggestions que vous pouvez retrouver sur ce document collaboratif : https://annuel.framapad.org/p/chamberydebout

(les personnes présentes à l’AG – ou non ! – sont évidemment invitées à compléter)

A suivi un temps de débat sur la position à tenir face au Front National (du fait de la présence de 2 militants), qui a conclu par le caractère antiraciste et antifascite de Nuit Debout et sur le fait de ne pas accepter la propagande des cadres de ce parti pendant nos manifestations.

Puis nous avons ensuite rapidement présenté ces premières idées en AG, et validé une première action ce samedi au marché de Chambéry.

La suite : rendez vous demain 14 avril 18h à Curial de nouveau (côté Poste mais changerons certainement de lieu vu le beau temps) pour préparer ces actions.

La prochaine Nuit Debout a été votée pour le samedi 16 avril à 18h au parc du verney

Vous pouvez aussi d’ors et déjà noter la date du 28 avril suite à la manifestation pour le retrait de la loi Travail qui sera de nouveau suivie d’actions, que nous comptons poursuivre jusqu’au premier mai !

Pour vous tenir informé des actions, une newsletter sera dispo très prochainement sur ce site, et vous pouvez aussi suivre notre page Facebook si vous avez un compte.

 

Enfin le plus important : ce mouvement c’est vous qui le faites, cette page a seulement vocation à relayer les infos, ce n’est pas une parole officielle. Vous voulez l’enrichir ou l’améliorer ? Contactez nous : chamberydebout@gmail.com

 

PS : si vous avez pris des photos/vidéos n’hésitez pas à nous les envoyer sur chamberydebout@gmail.com pour qu’on les publie !

 

3 commentaires sur « Compte rendu de la Nuit Debout du 13 avril »

  1. Mouais sur le coup de virer les gens du FN je suis pas convaincu. Cela est à mon sens anti démocratique. Je suis pour combattre les idées racistes mais je ne suis pas pour exclure d’emblée des personnes du mouvement du fait de leur appartenance politique. Dans ce cas pourquoi ne pas virer également les électeurs de Sarkozy? Les critères d’admission au mouvement ne sont selon moi pas très clairs. Après y’a les gens qui disent « Ouais mais tu vois la démocratie c’est accepter tout le monde tout en excluant les gens qui excluent » à mediter. N’empêche qu’en ayant eu cette réaction, vous n’avez pas fait seulement fuir les personnes du FN mais vous avez également fait fuir une partie des personnes attachées au sens strict de la démocratie.

    1. Il n’à jamais été question d’exclure des électeurs …mais d’écarter des cadres de parti ! Ils ont d’autres tribunes officiels et mediatiques pour relayer leur idéologie économique libérale et leur conception du progrès social qui ostracise et stigmatise les femmes (avortement…), l’origine des citoyens et des salaries français

  2. et aussi virer les philosophes comme à Paris ? Si on garde seulement les gens qui pensent la même chose, c’est assez sectaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s