Compte-rendu de la Nuit Debout du 69 mars (7 mai)

Une semaine après la clôture des « Jours & Nuits Debout », Nuit Debout se rassemblait de nouveau au Verney, avec pour objectif de préparer la suite du mouvement.

Après la traditionnelle désignation du bureau, nous avons commencé par un petit récapitulatif des actions menées jusqu’à présent, des décisions prises en AG jusqu’à présent ainsi que du déroulé de la dernière AG.

Nous avons ensuite enchaîné avec 30 min de prises de paroles libres (quelques points qui ont ensuite été traités en commissions ne sont pas inclus ici mais dans les compte rendus de commissions ci dessous) :

  • Proposition de définir à l’avance un thème de débat qui se préparé par une personne ou un groupe. Cela a conduit à mettre en place une commission Programmation (cf. ci dessous).
  • Un calendrier (papier) a été créé sur lequel les participants peuvent noter leurs idées d’actions, les actions locales, etc. Il serait intéressant de le mettre également en ligne
  • Question si on a des nouvelles des autres ND. Quelques retours : à Grenoble la problématique principale est de gérer une occupation permanente, ce qui est toujours complexe logistiquement ; ils ont comme nous la sensation de manquer de temps pour mettre en place de vraies actions. A Paris, la stratégie de pourrissement du gouvernement conduit à une interdiction de rassemblement place de la République et à des évacuations quotidiennes violents. Des représentants d’autres ND ont proposé de nous rendre visite
  • Un appel a été lancé pour organiser des événements globalement le dimanche 15 mai. Il y a aussi un rassemblement à Genève auquel il serait intéressant de participer
  • Proposition de mettre en place des plantages de légumes en ville, cf. les Incroyables comestibles. Rappel qu’il y a déjà eu des initiatives à Chambéry, et les Jardins de la Leysse le font encore (cf. grainothèque au marché). Quelqu’un pose la question de la pollution en ville et de leurs effet sur les légumes : mais vu les pesticides déversés sur les zones agricoles, ça ne sera pas pire… L’objectif est aussi de sensibiliser les passants, de faire évoluer leur vision de la production alimentaire
  • Rappel que le but de ND est de transformer la société, y compris par des actions locales (cf. la privatisation d’un jardin pour une école privée)
  • Critique du manque de diversité des participants à ND Chambéry
  • Demande d’organiser des événements en Savoie en dehors de Chambéry
  • Rappel qu’un des fondements de ND était la remise en question du système politique actuel : créer un groupe de discussion sur la constitution ? Un débat sur le boycott des élections ? Il y a déjà eu du travail fait sur le sujet, cf. le Mouvement pour la 6e République ou les Ateliers Constituants
  • Suggestion programmation : soirée sur l’austérité
  • Proposition d’aller rencontrer les députés PS savoyards pour les sensibiliser à la loi travail et à l’impact de leur vote sur leur réélection…
  • Convergence des luttes : il y a pas mal de luttes sectorielles, ça serait bien d’y participer
  • Proposition de se rendre tous à l’Assemblée Nationale pour faire entendre notre voie.

Commission communication

Décisions :

  • élaborer les comptes-rendus des AG sous forme de vidéo (type JT présenté par une marionnette soit en studio, soit sur place avec interview de nuit-deboutistes). Un groupe de travail s’est mis en place, toutes les infos sont sur le forum. Si suffisamment de personnes motivées, on pourra ajouter d’autres contenus. Publication sur Facebook & Youtube (via compte Gmail Chambéry Debout)
  • participer à une émission de radio Tvnet. Mercredi 11 mai à 17h au Verney, ceux qui le souhaitent (5 à 7 personnes, représentatives de ND si possible) peuvent venir pour débattre à l’antenne de ce qu’est ND à Chambéry. Il serait bien que des personnes étant présentes depuis le début du mouvement viennent en rappeler l’historique.
  • coller des affiches pour montrer notre présence et transmettre nos messages. Pour cela, certains se chargeront de photocopier (Si des frais sont engagés, ND peut éventuellement rembourser avec l’argent récolté lors des dernières actions).
    Des collages massifs et réguliers seront mis en place (d’autres soirs de la semaine que mercredi ou samedi pour ne pas empiéter sur les temps de réflexion et de décision).
    Chacun peut également récupérer quelques affiches auprès de la commission communication pour les coller près de chez lui ou où il le souhaite. Pour ce qui est de la colle, rappelons que l’on peut faire sa propre colle avec de la farine et de l’eau (voir « recette » sur internet si besoin).
    Il est aussi possible d’organiser des temps pour aller inscrire nos messages à la craie dans la ville.
    Ces affiches seront préparées dès que possible mais pour cela, nous avons besoin de vos idées ! Nous lançons donc un appel à slogans sur le forum. Par ailleurs, une boîte à idées a été créée : vous pouvez y glisser toutes sortes d’idées pour la commission communication (et notamment des idées de phrases choc, de slogans ou de visuels intéressants).
  • Facebook, Twitter et le site internet restent des outils de communication efficaces dont nous devons nous emparer davantage en publiant régulièrement. Le FORUM doit être le lieu de tous les échanges. Nous devons également être réactifs par mail.

Plusieurs idées/ suggestions ont été abordées qui pourront être mises en place par la suite:

  • Il serait intéressant de contacter des brigades de clowns
  • Une manifestation des forces de l’ordre contre la « haine anti-flic » est prévue le 18 mai. Il serait cool de prévoir un happening sympa (encadrer leur manif (si manif il y a… ?), se mettre du rouge à lèvre et embrasser les flics… ? APPEL A IDEES)
  • Une manif de droite.
  • Une bibliothèque partagée.
  • Ateliers de création artistique : affiches, visuels…

Commission Programmation

  • SOS arbres. Prochain rendez vous  : lundi 9 mai à 7h au Parc du Verney. L’objectif est d’empêcher l’abattage des arbres, d’autant plus que celui ci est illégal puisque le jugement est encore en référé
    Mardi 11/05 : action pour le conseil municipal
  • Le 21 mai a lieu une marche contre Monsanto dans beaucoup de villes, il n’y en pas encore de prévue à Chambéry, on organise quelque chose ? (intermittents du spectacle locaux ?) Un débat aura lieu le 18 mai [Lieu à confirmer !] suivi d’une soirée festive
  • Proposition de boycott des élections
  • Proposition d’organiser une soirée à Chambéry le Haut le samedi 28 mai et au Biollay le mercredi 4 juin, afin d’avoir le temps de s’organiser et de communiquer avec les locaux.
  • Retour à la Régie des eaux
  • Manifestation contre le Lyon-Turin à Chapareillan [Date à confirmer]
  • Pour avoir une dynamique plus conviviale, proposition de faire des repas partagés pendant/après les ND et des ateliers/activités le samedi après midi : jeux de société, slack, échanges de compétences. Théâtre, musique le soir
  • Proposition d’une thématique à chaque soirée. Pour le mercredi 11 mai la thématique suivante a été validée: « le code du travail ». Proposition de valider les thématiques suivantes à la prochaine ND.

Commission Action

La commission Action s’est réunie afin de réfléchir au cadre des actions qu’elle souhaitait mener. Cette réflexion doit conduire à l’élaboration d’une charte permettant de définir quelles actions peuvent se faire au nom de Nuit Debout. (Rappelons que si le cadre défini par ND semble trop restreint pour certains, libre à eux de réaliser des actions en leur propre nom).

Les actions mises en place doivent consister à :

  • Informer sur Nuit Debout et inciter d’autres personnes à nous rejoindre
  • Se mettre en réseau avec d’autres Nuit Debout
  • Interpeller les élus locaux
  • Organiser la désobéissance civile
  • Mener des actions créatives.
  • Se réapproprier la démocratie confisquée
  • Mener des actions créatrices de changement

Pour cela, ces actions doivent répondre à certains critères :

  • Actions non violentes.

(Nuit Debout refuse la violence physique et refuse de s’attaquer à l’intégrité des personnes. Le débat n‘est pas clos car la définition même de violence est très subjective.)

  • Actions collectives visant l’intérêt général (par tous, pour tous)
  • Avoir un objectif clairement défini. Les cibles et les éventuels risques encourus devront être identifiés en amont.
  • s’inscrire dans une démarche anti-capitaliste, anti-raciste et refusant l’agriculture intensive. (formulation non définitive)
  • La question de la légalité se pose : il sera donc publié sur Facebook et sur le forum des textes permettant de mieux s’informer sur le cadre juridique et sur les risques encourus lors des actions. Une legal-team sera mise en place prochainement.

Cette proposition de charte peut être débattue sur le forum. Nous la validerons plus tard en AG.

Ordre du jour pour le mercredi 11 mai

L’animateur du jour a terminé par un court résumé de l’AG et par un rappel des points à traiter la prochaine fois:

Rdv dès 17h avec la Tvnet citoyenne 

Thématique du jour: Le code du travail (l’idéal serait de trouver un intervenant ou que chacun se renseigne sur le sujet)

Points à valider et finaliser:

  • la charte des actions
  • programme pour le samedi à partir de 14h
  • compléter et valider le calendrier et les thématiques de chaque jour
  • mettre en place une action concrète pour le weekend

 

 

 

Compte rendu de la Nuit Debout du 65 mars (4 mai)

–  La pluspart des gens étant là pour le problème des arbres en danger, il a fallu prendre la parole pour proposer d’aller faire une AG Nuit Debout 20m plus loin, laissant derrière nous une sorte de commission SOS arbre. Cela nous a permis de nous installer à coté de braves mélomanes qui ont ponctué nos discussion par de la Hardtech des plus mélodieuses.

-On a rapellé ce qui s’était passé précedemment. Il y a notamment eu des interrogations et des énervements sur le nettoyage du parc dimanche. Il restait masse de bordel lundi (cagettes, canapé, plastiques, cartons, poubelles). Une équipe a nettoyé, mais tardivement, et la mairie a sans doute constaté la décharge sauvage, ce qui pourrait occasionner des emmerdes au Syndicat Solidaires qui avait gentimment déclaré la Nuit debout en son nom.

-On signale aussi que le Dauphiné a signalé que l’AQCV soutenait la Nuit debout alors qu’il n’a fait que prêter du matos, ce qui a posé des questions à la mairie et déclenché un courrier de l’AQCV au Daubé.

-Il y a une nuit Debout le 15 mai à Geneve (https://www.facebook.com/nuitdeboutgeneve/), quelqu’un proposait de faire un covoiturage.

-Quelqu’un proposait qu’on aille aux Glières au rassemblement annuel des résistan.e.s d’hier et d’aujourd’hui. (http://www.citoyens-resistants.fr/IMG/pdf/tract_2016_nb_crha_version_23_avril.pdf)

-Quelqu’un proposait de réessayer de s’implanter à Chambéry-le-Haut. Il y a eu débat sur nos capacités à mobiliser les habitants et surtout, sur l’adéquation entre nos fonctionnements et préoccupations et celles d’un quartier laminé par le chômage, le racisme, la ghettoïsation et les violences policières. Une proposition serait de faire un débat après/pendant un marché en repartant de #onvautmieuxqueca, ou refaire une projection de merci patron. Une autre de faire des brigades mobiles (http://www.education-populaire.fr/methodes-en-vrac/) pour interroger les gens sur leurs colères et pouvoir proposer des actions. Quelqu’un a proposé d’aller à la rencontre des Centres Sociaux, qui sont « des espaces de développement du pouvoir d’agir ».

-Il a été proposé que la comm’ comm’ fasse une webtélé pour parler de la Nuit Debout en utilisant des marionettes et en faisant des sortes de JT amusants.

-Enfin, nous avons commencé à chercher les points de clivage sur ce qui est faisable ou non en terme d’action, pour préparer la charte. A travers plusieurs exemples de situations, les gens ont débattu pour savoir s’ils étaient pour ou contre en principe et en pratique. Il en est ressorti des nouvelles idées d’actions mais surtout les points litigieux.

-La question du respect de la loi : jusqu’où sommes-nous prêts à enfreindre la loi ?

-la question de la sécurité (juridique) : jusqu’à quelles peines sommes-nous prêts à risquer ?

-la question de la représentativité : à partir de combien peut-on dire qu’on représente la nuit debout/les chambériens ?

-la question du respect de la propriété : jusqu’où sommes-nous prêts à enfreindre la sacro-sainte propriété ?

-la question de l’emmerdement des gens : à quel point sommes nous prêts à faire chier les citoyens de base/les travailleurs ?

-la question des alliés : avec quels partenaires sommes nous d’accord pour nous allier (syndicats, assos, partis politiques,…)

La question de la violence n’a pas été abordée, mais il faudrait sans doute poser aussi

-la sécurité physique : jusqu’où sommes nous prêts à risquer notre intégrité physique ?

-la violence : jusqu’ou sommes nous prêts à être violents (physiquement ou symboliquement) ?

 

Compte rendu SOS ARBRES mercredi 4 mai

Ce mercredi 4 mai s’est réunis en marge de la NuitDebout une assemblée géniale de près de 70 personnes pour la défense des arbres place de la Gare (15 arbres) et quai du Jeu de Paume côté Palais Justice ( 19 arbres).

Voici le compte rendu de cette assemblée:

1- Point sur l’avancement des chantiers :
Place de la Gare, chantier clos, équipements urbains évacués et goudron en cours d’être enlevé, et panneaux officiels installés. L’abattage semble proche.
Place du Palais de Justice, chantier partiellement clos, voie bus neutralisée, plus que le feu tricolore à enlever. Là-aussi, l’abattage semble imminent.
Pas de date précise officielle, mais forte probabilité pour lundi 9 mai, avec vigilance à maintenir pour ce vendredi 6.
Nos « vigies » de proximité restent prêtes à lancer l’alerte par SMS via notre liste téléphonique (en cours)
Mobilisation dors et déjà prévue lundi 9 mai à partir de 7h place de la Gare (mobilisons autour de nous)
2- Point sur les signatures de la pétition :
BRAVO, au tout dernier recomptage, 2014 en ligne + 740 en papier = 2754 défenseurs déclarés des arbres, de la concertation et des mobilités apaisées !!!
Très bon accueil à notre point info aujourd’hui ( la queue pour signer la pétition), avec une grande colère exprimée face à ce déni d’information et de concertation de la part de la mairie.
On ne relâche pas notre effort de popularisation via cette pétition, en continuant à la diffuser par tous les moyens possibles (papier, mail, facebook, tweeter, autres réseaux sociaux,….)
3- Recours juridiques :
2 recours en référé demandant la suspension des 2 chantiers concernés (place de la Gare et Palais de Justice) ont été déposés, et portés à connaissance du Maire et de Chambéry métropole, ainsi que des médias locaux.
Verdict à venir, mais hélas probablement après les abattages …
4- Couverture médiatique :
Plusieurs articles dans le Dauphiné, sur France Bleue Payse de Savoie et vidéos (à diffuser) sur TV Net Citoyenne.
Maintenons la pression en essayant de créer un « événement » pour obtenir un reportage sur FR3
5- Prochaines actions publiques (hors alerte d’urgence pour empêcher abattage) :
 
* JEUDI 5 MAI
Rassemblement à 19h Place du Palais de Justice pour un pic nic partagé, festif et avec suite de cérémonie d' »adoption » personnalisée des arbres menacés.  Soyons nombreux et imaginatifs
 
* VENDREDI 6 MAI
Nouveau point d’info et de signature de la pétition, place du Palais de Justice, entre 10h et 18h.
Besoin de volontaires pour des permanences (1h ou plus). Faire propositions par mail à gerardblanc73@hotmail.fr 
 
* SAMEDI 7 MAI
Distribution de tracts sur le marché de Chambéry, rdv à partir de 9h (devant Mairie) + accrochage pancartes sur des arbres dans les zones passantes (prévoir échelle)
Puis 12h Place Palais Justice, pic nic partagé et festif, musiciens et toutes initiatives bienvenues
 
* LUNDI 9 MAI
Rdv à partir de 7h place de la Gare
 
* MARDI 17 MAI, rdv 18h devant la Mairie avant le conseil municipal de 18h30
 
 
Recherchons grimpeurs (-euses) expérimenté-es et matériel de sécurité.
 
« Aux arbres citoyen-nes ! »

Compte rendu de l’assemblée populaire Nuit Debout Chambéry du 30 avril 2016 (61 Mars)

Environ 60 personnes présentes

Il a été décidé de quitter le parc du Verney dès ce soir, Samedi 30 Avril. Cela ne signifie pas la fin des Nuits Debout de Chambéry, au contraire !

 

Points abordés lors de l’AG :

 

  • Modalité de vote

Il a été acté qu’une proposition recueillant un tiers des votes blancs devra être reformulée et son vote reporté.

 

  • « Idées fortes »

Différents ateliers thématiques ont eu lieu Jeudi et Vendredi (TAFTA et croissance) et il y a constat d’un manque de débat de fond lors des Nuits Debout de Chambéry.

Il a été acté que désormais, les ateliers prépareraient une restitution en AG de 5 minutes pour que l’AG puisse se positionner.

Le but n’étant pas non plus de mettre au point un programme politique mais plutôt de donner une identité aux Nuits Debout Chambéry.

Cette directive a été appliquée pour déterminer que la Nuit Debout de Chambéry se déclare « zone hors TAFTA ».

 

  • Commission action

À partir du compte-rendu de la dernière action, des débats ont eu lieux sur les thèmes de la légalité des actions et sur l’autonomie et le fonctionnement de cette commission.

Plusieurs positions ont été défendues :

– Ne faire que des actions légales pour éviter tout risque pour les participant.e.s et la Nuit Debout, mais aussi éviter d’avoir une mauvaise image.

– Ne pas se poser la question de la légalité, mais plutôt celle de l’éthique puisqu’au final, toutes les actions sont illégales.

– Si certaines personnes veulent faire des actions illégales, elles les feront quand même en leur nom propre.

– La commission action peut faire ce qu’elle veut, mais elle ne le fera pas toujours au nom des Nuits Debout.

 

Au final, il a été acté que l’AG des Nuits Debout de Chambéry validerait une charte contenant des grands principes sur les limites des actions (légalité, violence, image, …).

La commission action prépara en autonomie les actions en respectant cette charte et rendra compte lors de l’AG suivante, afin d’affiner la charte au besoin.

Tant que la commission action respecte cette charte, elle sera pleinement soutenue par la Nuit Debout de Chambéry.

Pour l’organisation de ces actions, il a été décidé de prévenir les participant.e.s des risques éventuels (physiques ou juridiques), cela permettra à chacun.e de s’investir à son échelle. Cependant, certains détails pourront être gardés secrets afin de préserver au maximum l’effet de surprise.

La commission action est donc décisionnelle sur tous les points techniques tant qu’elle respecte la charte, l’AG ne gérant que les points éthiques.

 

  • 1er Mai

Différentes options ont été proposées. Il en ressort :

– Des personnes tiendront une banderole Nuit Debout lors de la manifestation du 1er Mai à Chambéry, départ 10h place de la Sasson. Cela permettra de communiquer sur les Nuits Debout de Chambéry.

– Des personnes iront à Grenoble pour répondre à l’appel du rassemblement des Nuits Debout du monde (et d’ailleurs). Elles participeront à la manifestation à 10h à la Gare de Grenoble. Elles sont mandatées pour partager l’histoire des Nuits Debout de Chambéry. Elles sont aussi chargées de rapporter l’expérience des différentes Nuits Debout en invitant notamment des grenobloi.se.s à venir témoigner Mercredi 04 Avril (65 Mars).

– Si des gens veulent, ils ou elles peuvent aller tenir un stand au parc de Buisson Rond lors de la fête du travail organisée par la CGT derrière la piscine. L’AG était pour cette proposition, mais personne n’était volontaire pour la faire (appel aux bonnes volontés)

– Il y a eu une proposition de continuer la Nuit Debout de Chambéry au parc de Buisson Rond, mais cela n’a pas été retenu, faute de volontaires et de motivation.

 

  • Lundi 02 Mai

Dans le cadre de la convergence des luttes et du soutien aux actions locales, un appel a été lancé pour rejoindre le collectif d’habitant qui est contre l’abatage des arbres dans le centre ville. Rendez-vous à 9h place du Palais de Justice afin de rejoindre ce mouvement.

 

  • Prochaines Nuits Debout de Chambéry

Nous avons constaté que nous avions besoin de préserver nos énergies et qu’une occupation permanente n’était pas nécessaire.

Nous avons décidé de revenir sur un rythme d’une AG tous les mercredis et samedis.

Dès mercredi 03 Avril, nous nous réunirons au parc du Verney pour continuer les Nuits Debout de Chambéry !

Il y aura AG, commissions et ateliers thématiques (avis aux personnes intéressées pour en organiser).

Programme et actions Jour & Nuit Debout – Compte-rendu AG du 27 avril

L’Assemblée Générale Populaire de la Nuit Debout Chambéry s’est de nouveau rassemblée ce mercredi 27 avril, pour une AG principalement centrée sur l’organisation des Nuit & Jour Debout du 27 avril au 1er mai au Verney !

JourNuitDeboutChambéry_programme v2

 

L’AG s’est rapidement organisée en 3 commissions pour préparer le bon déroulement de cette action.

Préparatifs : commission logistique

A apporter :

  • De quoi contribuer au repas partagé jeudi soir : salades de riz, de pâtes, des taboulés, des quiches, des tartes, des gâteaux cuisinés et/ou des boissons (jus de fruit, thé..). Pour ceux qui n’aurons pas le temps de cuisiner en ces journées actives en manifestation et en action, tout ce que nous pourrons cuisiner sur place est bienvenu (pâtes, riz, semoule et tout qui peut se cuire rapidement…)
  • des cuvettes/seaux pour la vaisselle
  • des sacs poubelle
  • des journaux
  • des gobelets/couverts
  • votre tente & sac de couchage si vous restez dormir !
  • des livres pour la bibliothèque partagée/solidaire
  • et pensez à prendre des vêtements chauds !
Pour le reste, grâce au soutien significatif de :
  • l’AQCV nous allons pouvoir compter sur 2 barnums, un trépied gaz , des marmites, des tables
  • Disco soupe prépare le repas du vendredi soir et a besoin de 5/6 personnes pour donner un coup de main. Elle prête les assiettes et les couverts y compris le jeudi soir et le samedi soir
  • Les « cuisinières bohèmes » du parc du Verney nous prête leur cuisine mobile , au moins pour le jeudi soir
Un grand merci à elles toutes !!!
Ensuite, plusieurs personnes vont apporter du matériel si bien que nous aurons :
  • 3 tonnelles
  • 3 braseros
  • 2 tables en plus de celle de l’AQVC
  • 1 sono
  • 1 cafetière (modèle manif)
  • des palettes
  • un générateur
  • du bois
  • 10 litres de vin
  • une corde
  • du sparadrap pour marquer les objets de chacun
  • du fil de fer
  • des cagettes
Une soupe de légumes sera cuisinée par Gisèle, jeudi soir avec l’apport des légumes récupérés par Tania…
Un vin chaud sera proposé pour se réchauffer.
L’organisation de la projection du film a été « calée » par Matthieu
Enfin :  appel à toutes les bonnes volontés pour réceptionner /monter le matériel le 28 avril à partir de 16h00 puis pour cuisiner le soir…et ensuite pour démonter et nettoyer le jour choisi en AG (dimanche ou lundi)
Commission sérénité:

6 participants le 27 au soir pour faire le point…voici les décisions prises :

  • L’esprit qui nous anime est celui en premier d’assurer une vigilance la plus constante possible, surtout le soir et la nuit… nous aurons un signe de reconnaissance discret mais visible (un ruban rose au bras )….  Objectif : désamorcer les tensions ou conflits, appeler la police en dernier recours …
  • Un rappel sera fait pour mobiliser plus de personnes lors des 3 jours… et pour rappeler les consignes : limiter l’alcool… intervenir dès le début d’une tension…faire appel à des secouristes, infirmiers ou médecins pour qu’ils se fassent connaître lors de leur présence au rassemblement.
  • Nous aurons une trousse de secours minimum… si certains ont du matériel il est le bien venu.
Commission contenus:

La dernière commission, qui a planché sur les contenus, a proposé le programme ci-dessus, ainsi qu’un déroulé pour les AG :

Proposition de l’organisation générale des AG

Tout d’abord, nous proposons de désigner un animateur, un gestionnaire du temps et un secrétaire.

  • L’animateur présente le programme de cette AG, avec si possible les temps prévus pour chaque partie.
  • Il fait une synthèse des dernières AG (décisions importantes, discussions lancées…)
  • Ensuite, il répartit la parole entre les intervenants qui peuvent s’exprimer dans 3 cadres :
    1. Prise de parole libre (3min). Si la prise de parole amène à un débat global (et complexe), cette discussion ne devrait pas être poursuivie pendant le temps de l’AG mais au sein d’une commission spécifique (cf. point 6)).
    2. Une restitution des Nuit Debout des autres villes (temps par intervention?). L’objectif est de présenter les aspects positifs et négatifs des autres rassemblements.
    3. Des retours de commission (5 min). Ces retours sont des synthèses des discussions qu’il y a eu dans les commissions précédentes. Si ces discussions ont donné lieu à des décisions non structurantes pour le mouvement (ex : logistique), elles sont annoncées pendant ce retour et validées par consentement (à moins d’une opposition nette). Si ces discussions ont donné lieu à des questions structurantes pour le mouvement (ex : objectifs du mouvement), une synthèse objective des débats, des pour et des contre, est présentée (potentiellement suivi d’un « petit » débat avec un temps imparti).
  • Ensuite, vient le vote des grandes décisions structurantes pour le mouvement (à la majorité ?).
  • Synthèse de l’AG par l’animateur.
  • Séparation de l’AG en commissions générales (communication, action…) et en commissions débats soulevées au cours du point 3).

Compte rendu de l’assemblée populaire Nuit Debout Chambéry du 23 avril 2016 (54 mars)

Environ 80 personnes présentes.

Nous avons commencé par un résumé de la précédente AG et déterminé les différents rôles soit : 2 co animateur/trice d’AG, un preneur de temps de parole , une secrétaire et 2 personnes Acceuil et Sérénité .

Points abordés :

-Résumé de la rencontre avec l’intersyndicale de jeudi : un soutien « logistique » peut être offert par les syndicats présents, Solidaires et la CGT (la FSU, la CNT, l’UNEL, l’UNEF et FO étaient absents et excusés). Mais la CGT qui prépare le 1 er mai à Buisson Rond ne pourra pas déplacer ses infrastructures et ne pourra pas soutenir Nuit Debout sur l’ensemble du week-end.

-La question s’est posée de savoir si Nuit Debout souhaitait rejoindre la fête des travailleurs à Buisson Rond le 1 er Mai ou bien faire une jonction avec les autres Nuits Debout régionales à Grenoble : la question n’est pas tranchée .

-La Nuit Debout à Chambéry a voté très largement en faveur du texte d’appel à la convergence des luttes avec les organisations syndicales pour lutter contre la loi El Kohmri et son monde. Ce texte a été transmis par la commission convergence des luttes de paris qui nous a demandé de voter notre signature à l’appel (texte partagé sur le facebook et le site).

-La question de la visibilité de Nuit Debout à la manifestation du 28 avril 2016 : certains sont pour une identification sous banderole Nuit Debout et d’autres simplement pour défilé dans le corps de la manifestation en informant sur les la Nuit Debout. Après un long débat ( crainte de récupération sous une étiquette syndicale, perte d’identité propre de Nuit Debout, souhait de la convergence des luttes d’abord contre la loi EL Kohmri puis les autres « chantiers » induits par le « rouleau compresseur social néolibéral » dans tous les secteurs, crainte de reproduire le schéma classique et de créer un nouveau drapeau Nuit Debout etc…) la conclusion est que chacun fera comme il voudra en toute conscience, l’important étant d’être à la manifestation. ( banderole Nuit Debout ou de convergence des luttes, panneaux, maquillage distinct sur la joue, autocollants Nuit Debout ou simplement dans le cortège) Un tractage pour appeler à la Nuit Debout du 28 avril au soir sera fait dans la manifestation et un appel en fin de manifestation au Palais de justice.

-Débat sur l’absence des Nuit Debout dans les secteurs de Chambéry-le-haut et du Biollay et sur la nécessité de faire participer tout le monde à ce mouvement. Des difficultés ont été relatées (comme une intervention « hors sol » ou stigmatisante ou encore le risque d’éparpillement d’un groupe Nuit Debout encore fragile à Chambéry…).Cependant, quelques personnes sont intéressés pour s’impliquer dans l’organisation d’un rassemblement Nuit debout à Chambéry-le-haut ultérieurement. Elles ont expliqué que notre présence à l’Escale et au café Biollay serait intéressante en attendant, pour expliquer ce que nous tentons de mettre en place et dans quel but (besoin de volontaires)

-Quel avenir pour les Nuits Debout ? Quelle direction donner au mouvement? quel « après »? Objectifs à court, moyen et long terme? Retrait de la loi Travail, obtenir une vrai démocratie participative, faire tomber le capitalisme…. La nécessité d’engager des actions concrètes pour lutter contre la loi EL Kohmri et « son monde » a donné lieu à des propositions d’action (grandes ou petites mais toutes utiles pour lutter contre un « cadre » qui réduit de jour en jour les droits sociaux et individuels élémentaires!) : écrire des cahiers de doléances à porter à nos députés, le boycott collectif de certaines enseignes commerciales pour « peser » sur les accords d’entreprise concernant les salaires de leurs employés…

Dans cette optique, la convergence des luttes est un moyen de nous faire prendre conscience de notre force collective .

-La problématique de la déclaration du rassemblement au parc du Verney. Certains étaient fondamentalement contre, mais les personnes qui vont amener du matériel ainsi que ceux qui viendront en famille souhaitent un certain « cadre officiel » . Mais si nous déclarons, qui déclare ? En effet, le formalisme des déclarations est compliqué pour les rassemblements comme les Nuits debout sans structuration organisationnelle fixe, ni système de représentation ou de porte-parole. Un syndicat, comme cela s’est fait à Grenoble, s’est proposé pour faire une déclaration de » manifestions citoyennes au parc du Verney » du 28 avril au 1er mai, sans « affichage organisationnel » mais dans le cadre du soutien convergent à la logistique.

-2 votes ont été validés par l’assemblée: 

Faire une déclaration de rassemblement du 28 avril au 1er mai. (majorité « pour »).

Laisser le soin au syndicat s’étant proposé de faire la déclaration (quasi unanimité « pour »).

-La sécurité lors des Nuits Debout est une préoccupation importante pour ne pas se laisser « débordé » et protéger les participants : la mise en place d’une équipe « accueil et sérénité » aguerrie et diplomate est essentielle , les bonnes volontés sont attendues (à mettre en place le mercredi 27)!

-Rendez-vous est pris pour le mercredi 27 avril à 18h au parc du Verney ou au carré Curial en cas de pluie. 2 mots d’ordres sont lancés:

  • Apporter du matériel pour préparer la manifestation du lendemain.
  • Mettre en place l’occupation du Verney (programme, logistique, équipe sérénité….). Des tableaux ont été mis en place afin de récolter les propositions et moyens de chacun. à compléter la prochaine foi et durant toute la durée de l’événement.

Consultez le site ou la page Facebook pour la suite!

Compte rendu de la Nuit Debout du 20 avril (51 mars)

Prochaines Nuits Debout Chambéry : jusqu’au 28 avril, mercredi et samedi à 18h au jardin du Verney, au carré Curial en cas de pluie.

Puis, du 28 avril au 1er mai occupation continue du Verney.

Choix de l’équipe d’animation du jour : un modérateur, une compteuse du temps, un secrétaire, une équipe acceuil et sérénité de trois personnes et un animateur sont validées par vote.

S’en suit un rappel des signes pour faciliter la communication en AG.

Récapitulatif Nuit Debout samedi 16 avril

  • Un peu plus de 200 personnes.
  • Une proposition d’organisation des séances a été adoptée et adaptée par l’équipe animation du jour : on commence par trente minutes de parole libre avant de se séparer en deux groupes ; l’AG continue et une commission d’organisation de la période d’occupation (du 28 avril au 1er mai) se réunit en parallèle.
  • Quand une proposition sera faite, elle sera dorénavant plus discutée pour être bonifiée avant d’être mise au vote que ce qui s’est fait jusqu’à maintenant.
  • Retour commission infos, débats et convergences des luttes
    • Important de lister les sujets sur lesquels on peut s’informer les uns les autres.
    • Au départ, le mouvement démarre de la contestation contre la loi El Khomri mais aussi pour aller plus loin. Vers une vraie démocratie, avec notamment les sujets connexes de salaire à vie, cahiers de doléance ou bien de nouvelle constitution. Cela passe aussi par un lien avec les autres Nuit Debout.
  • Retour commission communication
    • Le facebook, le site internet tournent bien.
    • Le forum n’est toujours pas en place (pour les covoiturages, la logistique…). En attente de quelqu’un pour le faire.
    • Question des photos toujours en suspens.
    • Face aux médias, plusieurs politiques évoquées : parler en son nom, les boycotter, réserver cela à l’équipe comm’, écrire soi-même les articles.
  • Retour commission actions
    • Animer l’occupation avec diffusion de films (ce qui nécessite un générateur électrique, l’accord des réalisateurs pour certains films…) comme Merci patron! ou Comme des lions.
    • Mener des opérations citoyennes, aller aux conseils municipaux, faire du tractage, se lier à la commémoration aux glières.

Prises de parole en AG

(le CR donne les thématiques abordées mais ne prétend pas retranscrire précisemment ce qui a été apporté).

  • La méditation en pleine conscience.
  • Organiser les soirées nuit debout avec des thèmes, des ordres du jour afin de traiter plus en profondeur les sujets.
  • Utiliser la méthode des six chapeaux (proposée notamment par l’université du nous) pour avoir des conversations plus constructives.
  • Donner un programme des soirées à l’avance.
  • Sommes nous dans une AG de lutte? Si oui
    • Parlons de choses qu’on peut faire.
    • Répondons à des attaques collectivement, et ce de manière illégale.
    • Parlons blocage, occupation et autres « gros mots ».
  • Jeter un pavé dans la mare des idées reçues, se soucier de légitimité et pas de légalité, parler de revenu maximum d’activité.
  • La folie.
  • Nuit Debout, une forme d’insoumission, d’opposition face à l’antidémocratie.
  • Un poème.
  • Vers quoi peuvent tendre les nuits debouts après les expériences Occupy et les indignés? Vers des actions qui font changer le système, sans respecter ses règles, notamment en posant une nouvelle constitution.
  • Faire des actions estampillées Nuit Debout pour que le mouvement se développe.
    (moment du début de la commission organisation de l’occupation)
  • Comment se fait-il qu’on n’arrive pas à imposer notre nombre face à une minorité? Le facteur Humain.
  • Samedi 23 avril à 14h devant la mairie d’Annecy, manif de soutien aux artistes de rue.
  • Samedi 23 avril de 9h à 12h, manif contre l’extension de la durée de vie de la centrale du Bugey devant la mairie de Chambéry.
  • Proposition d’utilisation d’un prénom unique dans nos relations avec la presse.
  • Gestion de la presse : prise d’image autorisée ou pas? Une personne est contre, donc non.
    L’image est à la fois un outil de contrôle utilisé par la police et un outil de développement pour le mouvement.
    Le journaliste de tvnetcitoyenne qui prend les images nous explique que nous devons protéger notre image et ne pas hésiter à dire aux photographes que nous nous ne voulons pas être pris.
  • Acceptons la diversité dans nos modes d’action.
  • Quid des syndicats? Des syndicalistes?

Votes des propositions de la commission organisation de l’occupation

  • Lieu, jardin du Verney = 64 voix, palais de justice = 20 voix.
    Le lieu est plus convivial, il est plus simple d’y planter des piquets, de tendre des bâches etc. Possibilité d’aller faire des actions ponctuelles sur la place du palais de justice pour attirer plus de passants.
  • Syndicats : les individus sont les bienvenus, mais va-t-on les voir en tant qu’organisation? Pour leur dire quoi?
    Suite à un vote, « Le mouvement Nuit debout est en lien avec les fins de manifestations contre la loi El Khomri. Nos luttes convergent au moins sur ce point. Nuit Debout a son identité propre, c’est un temps après la manif’, on posera son drapeau dans un coin avant d’y entrer. On en respectera l’esprit. » est l’esprit du discours qui sera présenté le 21 avril à l’intersyndicale.
  • Idées d’animations pendant l’occupation
    • Musique (besoin d’une scène, d’électricité, d’une sono)
    • Scène ouverte
    • Bibliothèque Debout participative
    • Débats
    • Espace projection
    • Préparation et distribution de repas pour tous
    • Gestions des besoins logistiques et matériels
    • Espace bien-êtreOrganisation sous forme d’affiche, on s’inscrit où on veut aider.Cette organisation n’est pas votée ce soir.

Prochain rdv debout le samedi 23 avril à 18h au Verney ou à Curial en cas de pluie.

Compte-rendu de l’assemblée générale du 16 Avril (47 Mars)

Suite à la dernière assemblée générale de Nuit Debout mercredi dernier, une nouvelle session avait lieu ce samedi 13 avril à 18h à Chambéry. Grâce à un temps clément, l’assemblée a pu cette fois avoir lieu au parc du Verney. Au plus fort de l’assemblée nous étions environ 200 à être rassemblés au centre du parc pour débattre avec toujours plus de bonne humeur, de passion et de curiosité.

Nous avons pu constater une certaine inertie et une difficulté à trouver une nouvelle personne pour initier et animer l’assemblée générale.

Après avoir trouvé des volontaires pour assurer l’animation, le secrétariat et la gestion du temps de parole, l’assemblée a commencé par un premier temps de résumé des actions/décisions de chacune des commissions, en particulier l’action de diffusion du mouvement le matin même sur le marché de Chambéry qui a reçu un accueil très positif des personnes approchées et permis de réunir une petite centaine d’euros de bénéfices grâce à la vente à prix libre de gâteaux et de café. Une action similaire est prévue dimanche matin au marché de Chambéry-le-haut et nécessite des volontaires.

Un bref rappel des événements de mercredi soir où deux cadres du Front National ont été exclus de l’assemblée. La décision ne faisait pas consensus, on rappelle donc que le débat pourra être relancé mais que pour l’instant la position de Nuit Debout Chambéry est que si les électeurs ou sympathisants du FN peuvent se joindre à nous, les cadres du parti ne seront pas acceptés.

L’assemblée s’est ensuite poursuivie par un temps de parole libre très prisé d’où ont émergé des débats animés, des appels à la mobilisation sur différentes luttes, des propositions d’action ou de fonctionnement pour le mouvement et des témoignages de difficultés sociales rencontrées, mais aussi et surtout beaucoup d’espoirs dans ce mouvement.

-Résumé des interventions :

-Débat sur la façon de changer le système :

Sert-il à quelque chose de lutter contre des géants ? Ne peut-on pas lutter plus efficacement en changeant nos habitudes quotidiennes, notre façon de consommer ? Cette intervention suscite de nombreuses réactions très variées. S’il y a consensus sur le besoin de consommer mieux, beaucoup soulignent le besoin de lutter malgré tout, même s’il y a des divergences sur les formes que cette lutte doit prendre.

Certains insistent sur le besoin de lutter contre ces géants à la façon de David contre Goliath, de lutter dans la rue, d’occuper l’espace public, de manifester pour obtenir des avancées sociales et peut-être également d’utiliser le bulletin de vote comme arme. D’autres rappellent qu’il est important de lutter pour et non pas contre quelque chose et surtout de fédérer, d’opérer une convergence des luttes.

-Convergence des luttes :

-Liquidation de MT Technologies à Saint Michel de Maurienne avec licenciement massif.

-Ligne à grande vitesse Lyon-Turin. Consensus sur le besoin du train pour réduire le trafic de camions mais désaccord quant au besoin de créer une nouvelle ligne au bénéfice de VINCI dont le coût serait pharaonique et l’impact désastreux alors qu’une ligne et un centre multimodal sous-utilisés existent déjà.

-Invitation à se réapproprier les conseils de quartier afin de pouvoir avoir un impact direct sur la vie locale.

-Centre sociaux de Chambéry-le-Haut abandonnés par l’équipe municipale de Mr Dantin. Les jeunes du quartier se sentent abandonnés. Dans le même sens, une vieille dame qui rencontre de gros problèmes de salubrité dans son immeuble et qui fait face à une absence totale de réaction de l’OPAC et de la mairie.

-Difficulté de retrouver du travail en sortant de prison alors qu’on en a facilement en incarcération. Difficulté de trouver du travail l’été pour les saisonniers de Savoie.

-Pétition contre la suppression du passage piétonnier et cycliste du Faubourg Nézin par un projet immobilier.

-Propositions :

-Participer au conseil municipal en s’y exprimant par nos gestes puisque nous n’y avons pas droit à la parole.

-Rappel de l’idée de faire une Nuit-Debout à Chambéry-le-haut mais pour le moment plus facile de se mobiliser à Chambéry centre.

-Rappel de l’action de la ZAD des jardins de la Cassine, évacuée par la police en 2015. Invitation à réoccuper la zone et à reprendre les cultures.

-Création d’une équipe sérénité dont la mise en place et les conditions restent à définir, validé par un vote. Les difficultés parfois rencontrées à faire appliquer les règles de prise de parole et une bagarre éclatant en marge de l’assemblée dans le parc du Verney confirme ce besoin.

-Mettre en place un outil afin de mettre en relation ceux qui peuvent mettre à disposition un lieu où dormir avec ceux qui en ont besoin pour venir participer à Nuit Debout. Validé par un vote.
Il est proposé d’étendre cet outil aux autres ressources (covoiturage/matériel/compétences). A la commission communication de mettre en place cet outil.

-Mettre en place une politique d’éducation populaire au sein des Nuit Debout.

-Lundi 49.3 (18 Avril) : Action proposée par Rennes contre le gouvernement et son utilisation de cet outil antidémocratique qu’est l’article 49.3 qui permet de passer une loi sans la faire voter. A la commission action d’organiser cette action.

-Mettre en place des actions communes avec Nuit Debout Annecy et Grenoble afin d’avoir plus d’impact et de visibilité.

-Occuper l’espace du parc du Verney, planter des tentes et créer quelque chose de fort et durable à partir du 28 Avril et au moins jusqu’au 1er Mai. Validé par un vote à l’unanimité.

-Propositions pour Nuit Debout : Reprendre le droit à la parole, occuper l’espace public. Se réapproprier la démocratie et la redéfinir. Beaucoup d’espoir sur les graines qui sont plantées par ce mouvement. Attention cependant à ne pas laisser nos convictions nous faire perdre notre calme lors des débats, besoin d’apprendre à respecter les convictions des autres pour avancer. Il ne faut pas se vexer si les émotions l’emportent, nous ne sommes pas des maîtres de rhétorique.

-Fonctionnement de Nuit Debout :

-Proposition de structurer le déroulement des Nuit Debout, 4 propositions sont faites :

=> Laisser cette réflexion à la commission Organisation (4 votes)
=> 30 min de récapitulatif, 1h de témoignages, 1h de propositions, séparation en commissions puis tenue de l’assemblée générale. (11 votes)
=> Temps de témoignages pendant la période d’occupation du Verney à partir du 28 Avril (13 votes)
=> Une assemblée générale en continu avec témoignages et prises de parole libres pendant que les commissions se réunissent chacune à leur tour. L’assemblée générale se réunit ensuite pour résumer et voter l’action des commissions. Permet de pouvoir participer à toutes les commissions si on le veut. (31 votes). La proposition est adoptée même si quelqu’un fait remarquer qu’il risque d’y avoir beaucoup de monde dans les commissions et que s’il y aura beaucoup de discussions, il sera peut-être plus difficile d’aboutir à des résultats concrets. Remarque : personne n’a fait de proposition concrète sur l’organisation de la prochaine Nuit Debout, horaires des commissions etc…..

-Prochaines dates de rendez-vous :

-Consensus sur la difficulté d’avoir des rendez-vous quotidiens pour l’instant.
Vote validé pour deux rendez-vous par semaine, tous les mercredi et samedi à 18h, au parc du Verney en temps normal ou au carré Curial en cas de pluie (tant que nous n’avons pas de matériel pour s’abriter).

-Commissions :

Suite à la dissolution de l’Assemblée Générale, trois différentes commissions se sont tout de même rassemblées :

-Commission Action

-Commission Communication

-Commission Débat/Convergence des luttes

Pour le moment et dans l’attente d’un retour en AG, les comptes rendus peuvent être rédigés par les rapporteurs des commissions sur le lien suivant : https://annuel.framapad.org/p/chamberydebout

La commission action a prévu de se retrouver le Lundi 18 avril à 18h au Carré Curial (chacun peut en faire parti)
Prochains rendez-vous de Nuit Debout Chambéry :

-MERCREDI 20 AVRIL
-SAMEDI 23 AVRIL
-MERCREDI 27 AVRIL

-MANIFESTATION LE 28 AVRIL SUIVIE D’UNE OCCUPATION DU PARC DU VERNEY AU MOINS JUSQU’AU 1er MAI.

Compte rendu de la commission action du 14 avril

Environ 20 personnes se sont réunies en fin d’après midi au carré curial.

L’objectif était d’aborder les différentes actions prévues ce weekend.

Il a été décidé de se retrouver sur les marchés de Chambéry et Chambéry le Haut samedi et dimanche, pour mettre en place une vente de café, thé gateaux à prix libre tout en allant à la rencontre des passants afin d’ informer sur les nuits debout.

La logistique a été vue par la commission, mais un appel est lancé à chacun pour participer à ces actions c’est à dire:

-besoin de bénévoles pour être présent de 8h à 12h

-besoin de volontaires pour faire des gateaux, cakes… à vendre sur le stand.

Pour ces actions la présence de musiciens sera la bienvenue.

3 personnes de #nuitdeboutAnnecy sont venues nous rencontrer afin d’envisager des regroupements lors de certaines actions.

Nous avons commencé à évoquer l’intention d’occuper un espace permanent entre le 28 avril (date de manifestation contre la loi travail) et le 1er mai. Nous en rediscuterons lors de la prochaine AG du Samedi 16.

Pour toute proposition ou participation n’hésitez pas à nous contacter sur : chamberydebout@gmail.com