Compte rendu SOS ARBRES mercredi 4 mai

Ce mercredi 4 mai s’est réunis en marge de la NuitDebout une assemblée géniale de près de 70 personnes pour la défense des arbres place de la Gare (15 arbres) et quai du Jeu de Paume côté Palais Justice ( 19 arbres).

Voici le compte rendu de cette assemblée:

1- Point sur l’avancement des chantiers :
Place de la Gare, chantier clos, équipements urbains évacués et goudron en cours d’être enlevé, et panneaux officiels installés. L’abattage semble proche.
Place du Palais de Justice, chantier partiellement clos, voie bus neutralisée, plus que le feu tricolore à enlever. Là-aussi, l’abattage semble imminent.
Pas de date précise officielle, mais forte probabilité pour lundi 9 mai, avec vigilance à maintenir pour ce vendredi 6.
Nos « vigies » de proximité restent prêtes à lancer l’alerte par SMS via notre liste téléphonique (en cours)
Mobilisation dors et déjà prévue lundi 9 mai à partir de 7h place de la Gare (mobilisons autour de nous)
2- Point sur les signatures de la pétition :
BRAVO, au tout dernier recomptage, 2014 en ligne + 740 en papier = 2754 défenseurs déclarés des arbres, de la concertation et des mobilités apaisées !!!
Très bon accueil à notre point info aujourd’hui ( la queue pour signer la pétition), avec une grande colère exprimée face à ce déni d’information et de concertation de la part de la mairie.
On ne relâche pas notre effort de popularisation via cette pétition, en continuant à la diffuser par tous les moyens possibles (papier, mail, facebook, tweeter, autres réseaux sociaux,….)
3- Recours juridiques :
2 recours en référé demandant la suspension des 2 chantiers concernés (place de la Gare et Palais de Justice) ont été déposés, et portés à connaissance du Maire et de Chambéry métropole, ainsi que des médias locaux.
Verdict à venir, mais hélas probablement après les abattages …
4- Couverture médiatique :
Plusieurs articles dans le Dauphiné, sur France Bleue Payse de Savoie et vidéos (à diffuser) sur TV Net Citoyenne.
Maintenons la pression en essayant de créer un « événement » pour obtenir un reportage sur FR3
5- Prochaines actions publiques (hors alerte d’urgence pour empêcher abattage) :
 
* JEUDI 5 MAI
Rassemblement à 19h Place du Palais de Justice pour un pic nic partagé, festif et avec suite de cérémonie d' »adoption » personnalisée des arbres menacés.  Soyons nombreux et imaginatifs
 
* VENDREDI 6 MAI
Nouveau point d’info et de signature de la pétition, place du Palais de Justice, entre 10h et 18h.
Besoin de volontaires pour des permanences (1h ou plus). Faire propositions par mail à gerardblanc73@hotmail.fr 
 
* SAMEDI 7 MAI
Distribution de tracts sur le marché de Chambéry, rdv à partir de 9h (devant Mairie) + accrochage pancartes sur des arbres dans les zones passantes (prévoir échelle)
Puis 12h Place Palais Justice, pic nic partagé et festif, musiciens et toutes initiatives bienvenues
 
* LUNDI 9 MAI
Rdv à partir de 7h place de la Gare
 
* MARDI 17 MAI, rdv 18h devant la Mairie avant le conseil municipal de 18h30
 
 
Recherchons grimpeurs (-euses) expérimenté-es et matériel de sécurité.
 
« Aux arbres citoyen-nes ! »

La Nuit Debout de Chambéry s’est déclarée « Zone hors TAFTA ».

L’Union Européenne a l’intention de signer prochainement deux accords de libre-échange commercial de grande portée : l’un avec le Canada (CETA) et l’autre avec les Etats-Unis d‘Amérique (TTIP ou TAFTA). Il est dit officiellement que ceci créerait des emplois et accroîtrait la croissance économique. Mais en réalité, les bénéficiaires de ces accords ne seraient pas les citoyens mais seulement les multinationales. Voici les principales raisons :

  • Les investisseurs seront en mesure de porter plainte contre les Etats, ou toute collectivité territoriale, si les lois et réglementations promulguées nuisent à leurs profits attendus. Dans les tribunaux commerciaux qui jugeront ces plaintes, les droits des investisseurs seront au-dessus des lois nationales, des droits sociaux et des réglementations sanitaires et environnementales.
  • Les multinationales exercent une influence excessive sur les négociations secrètes relatives au CETA et au TTIP.
  • Les normes des produits alimentaires et les mesures de protection des consommateurs pourraient être allégées.
  • Les droits des travailleurs et les emplois sont menacés.
  • L’UE et ses pays membres seraient mis sous-pression afin qu’ils tolèrent des technologies à risque, comme la fraction hydraulique ou les technologies de modification génétique.
  • C’est une voie à sens unique vers la libéralisation et la privatisation, sans retour en arrière.
  • Un grand nombre de traités de libre-échange bi- ou multi-latéraux ont déjà été signés et on en voit les conséquences néfastes pour l’emploi, l’environnement, la démocratie…

Les zones hors TAFTA se sont multipliées partout en Europe et près de 3,5 millions de personnes ont signé Initiative Citoyenne Européenne auto-organisée contre le TAFTA et le CETA. Suite à un débat sur cette question, la Nuit Debout de Chambéry a décidé de s’associer à ces initiatives. Elle appelle tous les citoyens à s’informer et à signer la pétition européenne.

La pétition est là : https://stop-ttip.org/fr/

Pour plus d’information :

https://www.collectifstoptafta.org/

http://cadtm.org/Accords-commerciaux?lang=fr

https://france.attac.org/nos-publications/brochures/article/petit-guide-pour-torpiller-le-tafta

 

Compte rendu de l’assemblée populaire Nuit Debout Chambéry du 30 avril 2016 (61 Mars)

Environ 60 personnes présentes

Il a été décidé de quitter le parc du Verney dès ce soir, Samedi 30 Avril. Cela ne signifie pas la fin des Nuits Debout de Chambéry, au contraire !

 

Points abordés lors de l’AG :

 

  • Modalité de vote

Il a été acté qu’une proposition recueillant un tiers des votes blancs devra être reformulée et son vote reporté.

 

  • « Idées fortes »

Différents ateliers thématiques ont eu lieu Jeudi et Vendredi (TAFTA et croissance) et il y a constat d’un manque de débat de fond lors des Nuits Debout de Chambéry.

Il a été acté que désormais, les ateliers prépareraient une restitution en AG de 5 minutes pour que l’AG puisse se positionner.

Le but n’étant pas non plus de mettre au point un programme politique mais plutôt de donner une identité aux Nuits Debout Chambéry.

Cette directive a été appliquée pour déterminer que la Nuit Debout de Chambéry se déclare « zone hors TAFTA ».

 

  • Commission action

À partir du compte-rendu de la dernière action, des débats ont eu lieux sur les thèmes de la légalité des actions et sur l’autonomie et le fonctionnement de cette commission.

Plusieurs positions ont été défendues :

– Ne faire que des actions légales pour éviter tout risque pour les participant.e.s et la Nuit Debout, mais aussi éviter d’avoir une mauvaise image.

– Ne pas se poser la question de la légalité, mais plutôt celle de l’éthique puisqu’au final, toutes les actions sont illégales.

– Si certaines personnes veulent faire des actions illégales, elles les feront quand même en leur nom propre.

– La commission action peut faire ce qu’elle veut, mais elle ne le fera pas toujours au nom des Nuits Debout.

 

Au final, il a été acté que l’AG des Nuits Debout de Chambéry validerait une charte contenant des grands principes sur les limites des actions (légalité, violence, image, …).

La commission action prépara en autonomie les actions en respectant cette charte et rendra compte lors de l’AG suivante, afin d’affiner la charte au besoin.

Tant que la commission action respecte cette charte, elle sera pleinement soutenue par la Nuit Debout de Chambéry.

Pour l’organisation de ces actions, il a été décidé de prévenir les participant.e.s des risques éventuels (physiques ou juridiques), cela permettra à chacun.e de s’investir à son échelle. Cependant, certains détails pourront être gardés secrets afin de préserver au maximum l’effet de surprise.

La commission action est donc décisionnelle sur tous les points techniques tant qu’elle respecte la charte, l’AG ne gérant que les points éthiques.

 

  • 1er Mai

Différentes options ont été proposées. Il en ressort :

– Des personnes tiendront une banderole Nuit Debout lors de la manifestation du 1er Mai à Chambéry, départ 10h place de la Sasson. Cela permettra de communiquer sur les Nuits Debout de Chambéry.

– Des personnes iront à Grenoble pour répondre à l’appel du rassemblement des Nuits Debout du monde (et d’ailleurs). Elles participeront à la manifestation à 10h à la Gare de Grenoble. Elles sont mandatées pour partager l’histoire des Nuits Debout de Chambéry. Elles sont aussi chargées de rapporter l’expérience des différentes Nuits Debout en invitant notamment des grenobloi.se.s à venir témoigner Mercredi 04 Avril (65 Mars).

– Si des gens veulent, ils ou elles peuvent aller tenir un stand au parc de Buisson Rond lors de la fête du travail organisée par la CGT derrière la piscine. L’AG était pour cette proposition, mais personne n’était volontaire pour la faire (appel aux bonnes volontés)

– Il y a eu une proposition de continuer la Nuit Debout de Chambéry au parc de Buisson Rond, mais cela n’a pas été retenu, faute de volontaires et de motivation.

 

  • Lundi 02 Mai

Dans le cadre de la convergence des luttes et du soutien aux actions locales, un appel a été lancé pour rejoindre le collectif d’habitant qui est contre l’abatage des arbres dans le centre ville. Rendez-vous à 9h place du Palais de Justice afin de rejoindre ce mouvement.

 

  • Prochaines Nuits Debout de Chambéry

Nous avons constaté que nous avions besoin de préserver nos énergies et qu’une occupation permanente n’était pas nécessaire.

Nous avons décidé de revenir sur un rythme d’une AG tous les mercredis et samedis.

Dès mercredi 03 Avril, nous nous réunirons au parc du Verney pour continuer les Nuits Debout de Chambéry !

Il y aura AG, commissions et ateliers thématiques (avis aux personnes intéressées pour en organiser).

Programme et actions Jour & Nuit Debout – Compte-rendu AG du 27 avril

L’Assemblée Générale Populaire de la Nuit Debout Chambéry s’est de nouveau rassemblée ce mercredi 27 avril, pour une AG principalement centrée sur l’organisation des Nuit & Jour Debout du 27 avril au 1er mai au Verney !

JourNuitDeboutChambéry_programme v2

 

L’AG s’est rapidement organisée en 3 commissions pour préparer le bon déroulement de cette action.

Préparatifs : commission logistique

A apporter :

  • De quoi contribuer au repas partagé jeudi soir : salades de riz, de pâtes, des taboulés, des quiches, des tartes, des gâteaux cuisinés et/ou des boissons (jus de fruit, thé..). Pour ceux qui n’aurons pas le temps de cuisiner en ces journées actives en manifestation et en action, tout ce que nous pourrons cuisiner sur place est bienvenu (pâtes, riz, semoule et tout qui peut se cuire rapidement…)
  • des cuvettes/seaux pour la vaisselle
  • des sacs poubelle
  • des journaux
  • des gobelets/couverts
  • votre tente & sac de couchage si vous restez dormir !
  • des livres pour la bibliothèque partagée/solidaire
  • et pensez à prendre des vêtements chauds !
Pour le reste, grâce au soutien significatif de :
  • l’AQCV nous allons pouvoir compter sur 2 barnums, un trépied gaz , des marmites, des tables
  • Disco soupe prépare le repas du vendredi soir et a besoin de 5/6 personnes pour donner un coup de main. Elle prête les assiettes et les couverts y compris le jeudi soir et le samedi soir
  • Les « cuisinières bohèmes » du parc du Verney nous prête leur cuisine mobile , au moins pour le jeudi soir
Un grand merci à elles toutes !!!
Ensuite, plusieurs personnes vont apporter du matériel si bien que nous aurons :
  • 3 tonnelles
  • 3 braseros
  • 2 tables en plus de celle de l’AQVC
  • 1 sono
  • 1 cafetière (modèle manif)
  • des palettes
  • un générateur
  • du bois
  • 10 litres de vin
  • une corde
  • du sparadrap pour marquer les objets de chacun
  • du fil de fer
  • des cagettes
Une soupe de légumes sera cuisinée par Gisèle, jeudi soir avec l’apport des légumes récupérés par Tania…
Un vin chaud sera proposé pour se réchauffer.
L’organisation de la projection du film a été « calée » par Matthieu
Enfin :  appel à toutes les bonnes volontés pour réceptionner /monter le matériel le 28 avril à partir de 16h00 puis pour cuisiner le soir…et ensuite pour démonter et nettoyer le jour choisi en AG (dimanche ou lundi)
Commission sérénité:

6 participants le 27 au soir pour faire le point…voici les décisions prises :

  • L’esprit qui nous anime est celui en premier d’assurer une vigilance la plus constante possible, surtout le soir et la nuit… nous aurons un signe de reconnaissance discret mais visible (un ruban rose au bras )….  Objectif : désamorcer les tensions ou conflits, appeler la police en dernier recours …
  • Un rappel sera fait pour mobiliser plus de personnes lors des 3 jours… et pour rappeler les consignes : limiter l’alcool… intervenir dès le début d’une tension…faire appel à des secouristes, infirmiers ou médecins pour qu’ils se fassent connaître lors de leur présence au rassemblement.
  • Nous aurons une trousse de secours minimum… si certains ont du matériel il est le bien venu.
Commission contenus:

La dernière commission, qui a planché sur les contenus, a proposé le programme ci-dessus, ainsi qu’un déroulé pour les AG :

Proposition de l’organisation générale des AG

Tout d’abord, nous proposons de désigner un animateur, un gestionnaire du temps et un secrétaire.

  • L’animateur présente le programme de cette AG, avec si possible les temps prévus pour chaque partie.
  • Il fait une synthèse des dernières AG (décisions importantes, discussions lancées…)
  • Ensuite, il répartit la parole entre les intervenants qui peuvent s’exprimer dans 3 cadres :
    1. Prise de parole libre (3min). Si la prise de parole amène à un débat global (et complexe), cette discussion ne devrait pas être poursuivie pendant le temps de l’AG mais au sein d’une commission spécifique (cf. point 6)).
    2. Une restitution des Nuit Debout des autres villes (temps par intervention?). L’objectif est de présenter les aspects positifs et négatifs des autres rassemblements.
    3. Des retours de commission (5 min). Ces retours sont des synthèses des discussions qu’il y a eu dans les commissions précédentes. Si ces discussions ont donné lieu à des décisions non structurantes pour le mouvement (ex : logistique), elles sont annoncées pendant ce retour et validées par consentement (à moins d’une opposition nette). Si ces discussions ont donné lieu à des questions structurantes pour le mouvement (ex : objectifs du mouvement), une synthèse objective des débats, des pour et des contre, est présentée (potentiellement suivi d’un « petit » débat avec un temps imparti).
  • Ensuite, vient le vote des grandes décisions structurantes pour le mouvement (à la majorité ?).
  • Synthèse de l’AG par l’animateur.
  • Séparation de l’AG en commissions générales (communication, action…) et en commissions débats soulevées au cours du point 3).

Nuits Debout et syndicats : Leur faire peur !

Participant.e.s à la « Nuit Debout » ou/et membres de syndicats, nous souhaitons un rapprochement entre ces deux branches du mouvement « contre la loi El Khomri et son monde ».

Pour cela, nous souhaitons que toutes les manifestations, du 28 avril, du 1er mai et les suivantes donnent lieu à des moments de fraternité place de la République, sous des formes diverses et à imaginer : débats communs, meeting ensemble, etc.

Nous souhaitons que la place de la République devienne le lieu d’arrivée des prochaines manifestations, afin que les travailleurs et travailleuses se mêlent à la jeunesse, que les revendications portent une part d’utopie.

Nous souhaitons que les structures syndicales de la CGT, de Solidaires, de Force Ouvrière, de la FSU, de la CNT et de tous les autres syndicats ainsi que les syndicalistes opposé.e.s à la loi El Khomri, participent à ces moments de fraternité, depuis la base, les sections d’entreprises, les unions locales, jusqu’au sommet, les fédérations et confédérations.

Nous souhaitons qu’on se donne rendez-vous, dès le 28 avril, après la manifestation, place de la République, pour en discuter librement, humainement, faire le point sur nos accords et désaccords, nos différences mais aussi nos luttes et nos espoirs communs.

Seule cette jonction est en mesure, aujourd’hui, de faire peur à l’oligarchie, et de faire reculer le pouvoir.

Texte approuvé par l’Assemblée Populaire Parisienne des 22 et 23 avril 2016 ; l’Assemblée de la NuitDebout Sainte-Foy-La-Grande ; la Commission Convergence des Luttes ; la Commission Restauration ; la Commission Action ; la Commission Grève Générale ; l’Assemblée de la NuitDebout Caen ; l’Assemblée de la NuitDebout Chambéry  ; la Commission accueil et sérénité ; la Commission Drogue et Liberté ; la Commission Vote Blanc ; et d’autres en cours …

La pétition sur: http://leurfairepeur.wesign.it/fr

 

Propositions de fonctionnement d’assemblée générale et de commissions

Extrait du wiki Nuit Debout :

Outils d’organisation

(À afficher, à annoncer et à valider collectivement )

L’Assemblée Générale : temps de parole libre, de propositions, décisions grandes orientations, retours des commissions, définition des feuilles de routes pour commission.

  • Les ordres du jour minutés doivent être affichés et les résolutions annoncées autant que possible le plus en avance pour laisser le temps de la réflexion. (Ces résolutions peuvent aussi être annoncées lors de l’AG précédente.)
  • On est : bienveillant (on ne prête pas d’intention aux autres, on se fait confiance à priori), constructif (si on est pas d’accord on essaie de trouver une solution concrète autant que possible).
  • L’animation et la rédaction du CR sont fait sur un mode tournant.
  • Quand quelqu’un parle, on l’écoute. L’animateur est le seul qui peut décider qui parle, il donne la parole sur demande à main levée.
  • On prépare son intervention et on essaie d’être le plus synthétique possible.
  • On essaie de respecter le temps de parole fixé (par exemple 3 minutes par intervention).
  • Si une question demande trop de débat, on l’ajourne à une réunion spécifique ou on attend plus d’éléments (on missionne quelqu’un pour en savoir plus).
  • On ne traite pas en AG des questions techniques qui peuvent être traitées en commission ; un point sur les commission sera fait par les animateurs de la commission.
  • On décide au maximum par consensus (on essaie de trouve un accord collectif), si personne ne s’exprime sur un désaccord profond, on avance. Si un avis bloque le processus, on essaie de comprend pourquoi et on recherche une solution alternative.
  • Si ce n’est pas possible : on vote et la décision doit être respectée par tous-toutes.

Les rôles :

  • Un animateur : Rappel les règles de fonctionnement et s’assure du bon déroulement de l’AG, décide qui parle, donne la parole aux mains levées, organise les votes.
  • Un scribe : Note le compte rendu de l’AG, les propositions et votes, tape le CR à l’ordi par la suite pour une publication en ligne.
  • Un ou deux collecteurs de parole : Prennent les tours de parole, passent dans le public avec de quoi écrire pour ceux qui ne souhaitent pas prendre la parole à l’oral.
  • Un modérateur de parole : calcule et fait respecter le temps de parole (par exemple : montrer une feuille indiquant lorsqu’il ne reste plus qu’une minute à la personne qui parle)

Si un tableau est à disposition, définir qui s’occupe de noter les propositions et l’ordre du jour au tableau


Fonctionnement des commission:

(Ceci n’est pas un fonctionnement définitif, sa structure peut être améliorée et rediscutée)

La commission fait principalement des annonces à l’AG, les décisions se font un maximum lors des commissions, sauf pour les décisions importantes qui engagent tous le mouvement ou si il y a une opposition catégorique.

Les décisions de la commission action n’engage que ceux qui veulent participer aux actions.

Les rôles à définir pour le bon fonctionnement de la commission sont à peu près les mêmes que pour l’assemblée générale. Il faudra nommer un ou plusieurs rapporteurs pour faire les annonces en AG.

Déroulement type d’une commission :

  • Rappel des règles de fonctionnement de la commission, de la gestuelle, attribution des rôles (5 minutes)
  • Parole libre (15 minutes, 25 minutes si l’ordre du jour est déjà décidé) (à tester)
  • Si aucun ordre du jour n’est définit, le définir (temps attribué 10 minutes)
  • Propositions et actions (40 minutes)
    • Continuer les actions en cours de la veille.
    • Si des propositions peuvent être mise en place tout de suite, inciter fortement à lancer un groupe d’action ou un atelier
  • Préparation pour le compte rendu de la comission à l’AG (10 minutes)
    • On sélectionne on clarifie ce qu’on annonce à l’AG
  • S’il reste du temps on définit un ordre du jour pour la prochaine commission

Compte rendu de l’assemblée populaire Nuit Debout Chambéry du 23 avril 2016 (54 mars)

Environ 80 personnes présentes.

Nous avons commencé par un résumé de la précédente AG et déterminé les différents rôles soit : 2 co animateur/trice d’AG, un preneur de temps de parole , une secrétaire et 2 personnes Acceuil et Sérénité .

Points abordés :

-Résumé de la rencontre avec l’intersyndicale de jeudi : un soutien « logistique » peut être offert par les syndicats présents, Solidaires et la CGT (la FSU, la CNT, l’UNEL, l’UNEF et FO étaient absents et excusés). Mais la CGT qui prépare le 1 er mai à Buisson Rond ne pourra pas déplacer ses infrastructures et ne pourra pas soutenir Nuit Debout sur l’ensemble du week-end.

-La question s’est posée de savoir si Nuit Debout souhaitait rejoindre la fête des travailleurs à Buisson Rond le 1 er Mai ou bien faire une jonction avec les autres Nuits Debout régionales à Grenoble : la question n’est pas tranchée .

-La Nuit Debout à Chambéry a voté très largement en faveur du texte d’appel à la convergence des luttes avec les organisations syndicales pour lutter contre la loi El Kohmri et son monde. Ce texte a été transmis par la commission convergence des luttes de paris qui nous a demandé de voter notre signature à l’appel (texte partagé sur le facebook et le site).

-La question de la visibilité de Nuit Debout à la manifestation du 28 avril 2016 : certains sont pour une identification sous banderole Nuit Debout et d’autres simplement pour défilé dans le corps de la manifestation en informant sur les la Nuit Debout. Après un long débat ( crainte de récupération sous une étiquette syndicale, perte d’identité propre de Nuit Debout, souhait de la convergence des luttes d’abord contre la loi EL Kohmri puis les autres « chantiers » induits par le « rouleau compresseur social néolibéral » dans tous les secteurs, crainte de reproduire le schéma classique et de créer un nouveau drapeau Nuit Debout etc…) la conclusion est que chacun fera comme il voudra en toute conscience, l’important étant d’être à la manifestation. ( banderole Nuit Debout ou de convergence des luttes, panneaux, maquillage distinct sur la joue, autocollants Nuit Debout ou simplement dans le cortège) Un tractage pour appeler à la Nuit Debout du 28 avril au soir sera fait dans la manifestation et un appel en fin de manifestation au Palais de justice.

-Débat sur l’absence des Nuit Debout dans les secteurs de Chambéry-le-haut et du Biollay et sur la nécessité de faire participer tout le monde à ce mouvement. Des difficultés ont été relatées (comme une intervention « hors sol » ou stigmatisante ou encore le risque d’éparpillement d’un groupe Nuit Debout encore fragile à Chambéry…).Cependant, quelques personnes sont intéressés pour s’impliquer dans l’organisation d’un rassemblement Nuit debout à Chambéry-le-haut ultérieurement. Elles ont expliqué que notre présence à l’Escale et au café Biollay serait intéressante en attendant, pour expliquer ce que nous tentons de mettre en place et dans quel but (besoin de volontaires)

-Quel avenir pour les Nuits Debout ? Quelle direction donner au mouvement? quel « après »? Objectifs à court, moyen et long terme? Retrait de la loi Travail, obtenir une vrai démocratie participative, faire tomber le capitalisme…. La nécessité d’engager des actions concrètes pour lutter contre la loi EL Kohmri et « son monde » a donné lieu à des propositions d’action (grandes ou petites mais toutes utiles pour lutter contre un « cadre » qui réduit de jour en jour les droits sociaux et individuels élémentaires!) : écrire des cahiers de doléances à porter à nos députés, le boycott collectif de certaines enseignes commerciales pour « peser » sur les accords d’entreprise concernant les salaires de leurs employés…

Dans cette optique, la convergence des luttes est un moyen de nous faire prendre conscience de notre force collective .

-La problématique de la déclaration du rassemblement au parc du Verney. Certains étaient fondamentalement contre, mais les personnes qui vont amener du matériel ainsi que ceux qui viendront en famille souhaitent un certain « cadre officiel » . Mais si nous déclarons, qui déclare ? En effet, le formalisme des déclarations est compliqué pour les rassemblements comme les Nuits debout sans structuration organisationnelle fixe, ni système de représentation ou de porte-parole. Un syndicat, comme cela s’est fait à Grenoble, s’est proposé pour faire une déclaration de » manifestions citoyennes au parc du Verney » du 28 avril au 1er mai, sans « affichage organisationnel » mais dans le cadre du soutien convergent à la logistique.

-2 votes ont été validés par l’assemblée: 

Faire une déclaration de rassemblement du 28 avril au 1er mai. (majorité « pour »).

Laisser le soin au syndicat s’étant proposé de faire la déclaration (quasi unanimité « pour »).

-La sécurité lors des Nuits Debout est une préoccupation importante pour ne pas se laisser « débordé » et protéger les participants : la mise en place d’une équipe « accueil et sérénité » aguerrie et diplomate est essentielle , les bonnes volontés sont attendues (à mettre en place le mercredi 27)!

-Rendez-vous est pris pour le mercredi 27 avril à 18h au parc du Verney ou au carré Curial en cas de pluie. 2 mots d’ordres sont lancés:

  • Apporter du matériel pour préparer la manifestation du lendemain.
  • Mettre en place l’occupation du Verney (programme, logistique, équipe sérénité….). Des tableaux ont été mis en place afin de récolter les propositions et moyens de chacun. à compléter la prochaine foi et durant toute la durée de l’événement.

Consultez le site ou la page Facebook pour la suite!

Compte rendu de la Nuit Debout du 20 avril (51 mars)

Prochaines Nuits Debout Chambéry : jusqu’au 28 avril, mercredi et samedi à 18h au jardin du Verney, au carré Curial en cas de pluie.

Puis, du 28 avril au 1er mai occupation continue du Verney.

Choix de l’équipe d’animation du jour : un modérateur, une compteuse du temps, un secrétaire, une équipe acceuil et sérénité de trois personnes et un animateur sont validées par vote.

S’en suit un rappel des signes pour faciliter la communication en AG.

Récapitulatif Nuit Debout samedi 16 avril

  • Un peu plus de 200 personnes.
  • Une proposition d’organisation des séances a été adoptée et adaptée par l’équipe animation du jour : on commence par trente minutes de parole libre avant de se séparer en deux groupes ; l’AG continue et une commission d’organisation de la période d’occupation (du 28 avril au 1er mai) se réunit en parallèle.
  • Quand une proposition sera faite, elle sera dorénavant plus discutée pour être bonifiée avant d’être mise au vote que ce qui s’est fait jusqu’à maintenant.
  • Retour commission infos, débats et convergences des luttes
    • Important de lister les sujets sur lesquels on peut s’informer les uns les autres.
    • Au départ, le mouvement démarre de la contestation contre la loi El Khomri mais aussi pour aller plus loin. Vers une vraie démocratie, avec notamment les sujets connexes de salaire à vie, cahiers de doléance ou bien de nouvelle constitution. Cela passe aussi par un lien avec les autres Nuit Debout.
  • Retour commission communication
    • Le facebook, le site internet tournent bien.
    • Le forum n’est toujours pas en place (pour les covoiturages, la logistique…). En attente de quelqu’un pour le faire.
    • Question des photos toujours en suspens.
    • Face aux médias, plusieurs politiques évoquées : parler en son nom, les boycotter, réserver cela à l’équipe comm’, écrire soi-même les articles.
  • Retour commission actions
    • Animer l’occupation avec diffusion de films (ce qui nécessite un générateur électrique, l’accord des réalisateurs pour certains films…) comme Merci patron! ou Comme des lions.
    • Mener des opérations citoyennes, aller aux conseils municipaux, faire du tractage, se lier à la commémoration aux glières.

Prises de parole en AG

(le CR donne les thématiques abordées mais ne prétend pas retranscrire précisemment ce qui a été apporté).

  • La méditation en pleine conscience.
  • Organiser les soirées nuit debout avec des thèmes, des ordres du jour afin de traiter plus en profondeur les sujets.
  • Utiliser la méthode des six chapeaux (proposée notamment par l’université du nous) pour avoir des conversations plus constructives.
  • Donner un programme des soirées à l’avance.
  • Sommes nous dans une AG de lutte? Si oui
    • Parlons de choses qu’on peut faire.
    • Répondons à des attaques collectivement, et ce de manière illégale.
    • Parlons blocage, occupation et autres « gros mots ».
  • Jeter un pavé dans la mare des idées reçues, se soucier de légitimité et pas de légalité, parler de revenu maximum d’activité.
  • La folie.
  • Nuit Debout, une forme d’insoumission, d’opposition face à l’antidémocratie.
  • Un poème.
  • Vers quoi peuvent tendre les nuits debouts après les expériences Occupy et les indignés? Vers des actions qui font changer le système, sans respecter ses règles, notamment en posant une nouvelle constitution.
  • Faire des actions estampillées Nuit Debout pour que le mouvement se développe.
    (moment du début de la commission organisation de l’occupation)
  • Comment se fait-il qu’on n’arrive pas à imposer notre nombre face à une minorité? Le facteur Humain.
  • Samedi 23 avril à 14h devant la mairie d’Annecy, manif de soutien aux artistes de rue.
  • Samedi 23 avril de 9h à 12h, manif contre l’extension de la durée de vie de la centrale du Bugey devant la mairie de Chambéry.
  • Proposition d’utilisation d’un prénom unique dans nos relations avec la presse.
  • Gestion de la presse : prise d’image autorisée ou pas? Une personne est contre, donc non.
    L’image est à la fois un outil de contrôle utilisé par la police et un outil de développement pour le mouvement.
    Le journaliste de tvnetcitoyenne qui prend les images nous explique que nous devons protéger notre image et ne pas hésiter à dire aux photographes que nous nous ne voulons pas être pris.
  • Acceptons la diversité dans nos modes d’action.
  • Quid des syndicats? Des syndicalistes?

Votes des propositions de la commission organisation de l’occupation

  • Lieu, jardin du Verney = 64 voix, palais de justice = 20 voix.
    Le lieu est plus convivial, il est plus simple d’y planter des piquets, de tendre des bâches etc. Possibilité d’aller faire des actions ponctuelles sur la place du palais de justice pour attirer plus de passants.
  • Syndicats : les individus sont les bienvenus, mais va-t-on les voir en tant qu’organisation? Pour leur dire quoi?
    Suite à un vote, « Le mouvement Nuit debout est en lien avec les fins de manifestations contre la loi El Khomri. Nos luttes convergent au moins sur ce point. Nuit Debout a son identité propre, c’est un temps après la manif’, on posera son drapeau dans un coin avant d’y entrer. On en respectera l’esprit. » est l’esprit du discours qui sera présenté le 21 avril à l’intersyndicale.
  • Idées d’animations pendant l’occupation
    • Musique (besoin d’une scène, d’électricité, d’une sono)
    • Scène ouverte
    • Bibliothèque Debout participative
    • Débats
    • Espace projection
    • Préparation et distribution de repas pour tous
    • Gestions des besoins logistiques et matériels
    • Espace bien-êtreOrganisation sous forme d’affiche, on s’inscrit où on veut aider.Cette organisation n’est pas votée ce soir.

Prochain rdv debout le samedi 23 avril à 18h au Verney ou à Curial en cas de pluie.

Mercredi 20 avril à 16h au Verney

Bonjour à tous!

Nous appelons les personnes disponibles et désirant participer à la Nuit Debout de Chambéry ce mercredi 20 avril à venir dès 16h au parc du Verney,

cela pour deux raisons:

La commission action a prévu une récup’ afin de trouver suffisamment de matériel pour consolider notre Nuit Debout (planches, cartons, bâches, …)

La commission communication/organisation est également appelée à se réunir afin de pouvoir programmer et structurer l’assemblée générale de 18h et la soirée à suivre.

En effet nous avons voté samedi pour « une assemblée générale en continu avec témoignages et prises de parole libres pendant que les commissions se réunissent chacune à leur tour. L’assemblée générale se réunit ensuite pour résumer et voter l’action des commissions. »

Cependant la mise en pratique effective de cette forme d’organisation n’a pas été discuté et vraiment réfléchi (quel horaire pour les commissions? se diviser alors que nous sommes peu nombreux et que l’AG est un moment important est-il une bonne idée? Etc). L’idée n’est pas de passer outre la proposition votée en AG qui est souveraine, mais de réfléchir tranquillement à l’application de celle-ci.

Il paraît également nécessaire de préparer un ordre du jour et de repenser collectivement la forme et les principes de l’assemblée générale, afin de rendre ce moment collectif et central de nos rassemblements plus agréable et plus fonctionnel pour tous.

C’est pourquoi nous appelons tous ceux qui le peuvent et souhaitent participer, à se rejoindre dès 16h ce mercredi au Verney!

Solidairement !

Commission communication pour NuitDeboutChambéry

Retour sur les actions menées au marché Samedi et Dimanche.

Nous étions une dizaine de personnes à nous réunir sur le marché de Chambéry Samedi matin. Au programme vente de café, thé, et gâteaux à prix libre… et diffusion de tracts évidemment.

Lors de cette action, nous avons pu échanger avec les différents commerçants et passants présents afin d’informer de l’existence de #NuitDeboutChambéry et ainsi inviter les gens à se joindre à l’AG du soir.

Dimanche matin, sous une pluie froide, 5 personnes se sont retrouvées au marché de Chambéry-le-Haut, dans le même but que la veille.

Lors de ces 2 actions, 122 euros ont pu être récoltés (qui nous serviront éventuellement à l’achat de matériel etc… A déterminer collectivement). Un lien excel sera mis en ligne très prochainement afin d’avoir la transparence la plus rigoureuse et visible possible sur la gestion des comptes NuitDebout Chambéry.

Un très grand merci à toutes les personnes s’étant impliquées de près ou de loin dans cette action. Nous espérons pouvoir la renouveler très prochainement.